Saltar para: Posts [1], Pesquisa [2]

ARESTAS

ARESTAS

At dawn 75

Un point brillant à l'horizon. Sait-on, au coeur des nuages, qu'il est tête de clou?

(Comme le regard qui, pareil au phare balayant l'océan de sa lumière, après avoir embrassé l'univers, se fixe sur son secret.)

Feinte liberté! L'errant, dans sa dépendance à la route, ne témoigne que ses chaînes.
De cette solitude qui parle à soi-même pour rejoindre la solitude de l'autre,
la parole est le pas et l'ancre.
Un moment de distraction aura suffi à noyer les cinq continents.
La mer est sans remords.
Le dilemme et l'épi. le champ n'est jamais que le sol meurtri d'une innombrable naissance.
Un voyage, vous dis-je, un éternel voyage dnas l'inconnu et dans la mort.
L'âme est plus vaste que le monde.
Nous sommes cette déchirure.

Edmond Jabès

At Dawn 74

LES CLÉS DE LA VILLE
(...)
Sixième voix

J'ai des fantômes pour amis
l'univers pour alibi
J'ai pour sosie une pythie
(...)
Cinquième voix

Être l'alphabet des cigognes en être le songe

Toutes les voix

Tiendrons-nous désormais tête à l'avenir

Edmond Jabès

Curiosidade sobre os Acantos

Le symbolisme de la feuille d'acanthe très utilisée dans les décorations antiques et médiévales, dérive essentiellement des piquants de cette plante.selon une légende rapportée par Vitruve, le sculpteur Callimaque, à la fin du  Vº  siècle avant J.C, se serait  inspiré, pour orner un chapiteau, d'un bouquet de feuilles d'acanthe surplombant le tombeau d'une jeune fille. On peut  retenir de cette légende, qu'à l'origine, tout au moins, l'acanthe était surtout utilisée dans l'architecture funéraire pour indiquer que les  épreuves de la vie et de la mort symbolisées par les piquants de la plante, étaient victorieusement surmontées.
Elle orne les chapiteaux corinthiens, les chars funéraires, les vêtements des grands hommes, parce que les architectes, les défunts, les héros ont triomphé des difficultés de leur tâche. Comme de toute épine, on en a fait aussi le symbole de la terre vierge, de la virginité; ce qui signifie aussi une autre sorte de triomphe.
Celui qui est orné de cette feuille a vaincu la malédiction biblique: Le sol produira pour toi des épines et chardons (Genèse, 3, 18), en ce sens que l'épreuve surmontée s'est transformée en gloire.
(Jean Chevalier, Alain Gheerbrant, Dictionnaire des symboles)

Acantos

Oferecia-te ramos de orégãos

Falaste dos acantos...

E são tantos os meus acantos em sonhos de capitéis coríntios

Construía-te cidades de acantos

E serias o meu pastor preferido

Dar-se a conhecer

Que coisa estranha

Dar-se nas palavras

Com a luz do final do Inverno

A extravasar

As amoras ao lado

Amoras verdes ainda

Perto da linha do sul e o olhar de Mauro que lançaste sobre as nuvens

Não sei das palavras longínquas, nem da luz da vela

Assim na minha linguagem desta língua que não conheço e que me olvida à beira do Guadiana

Procuro no corpo o que não vem o que não chega

O que não basta

Sem saber o sabor destas palavras

Não as conheço

As palavras que jorram sem saber

E sinto medo no dar a conhecer

Dar-se a conhecer como contra as palavras

Batalhando o dizer

Agradeço a distância oferecida como um acanto esculpido

E procuro no acanto

Falei-te de Amor e de Morte

Dás-me um ramo de Acantos Triunfantes!

 

Perplexa

Sobre Être et temps de Heidegger, capítulo 5, 34, Da-sein et parole . La langue .
(enquanto o cão da vizinha ladra aflitivamente como ontem à noite ...) Encontro-me comigo em torno da palavra entendre que em francês significa perceber/entender e ouvir e na explicação quase encontrada nesta frase que me deixou perplexa: l'exteriorisation orale de la parole est la langue ...não seria o contrário? a exteriorização oral da língua é a palavra?
Eu linguista pensa que sim só pode ser o contrário, partindo do ponto de vista que a uma dada língua corresponde uma exteriorização oral, mas depois viro tudo ao contrário...na e  pela palavra exterioriza-se uma dada língua , como se essa língua fosse extirpada pela palavra...
mesmo assim será um erro de tradução?

At Dawn 73

JE VOUS ÉCRIS D'UN PAYS PESANT
(...)
Je vous écris avec la chair des mots accourus, haletants et rouges.
C'est bien vous qu'ils entourent. Je suis tous les mots qui m'habitent et chacun d'eux vous magnifie avec ma voix.
J'ai besoin de vous pour aimer, pour être aimé des mots qui m'enlisent. J'ai besoin de souffrir de vos griffes afin de survivre aux blessures du poème.
Flèche et cible, alternativement. J'ai besoin d'être à votre merci pour me libérer de moi-même.
Les mots m'ont appris à me méfier des objets qu'ils incarnent.
Le visage est le refuge des yeux pourchassés. J'aspire à devenir aveugle.

Edmond Jabès

Um fim de semana semelhante

Longe do Imaginário, com trabalho, com apoio aos sóis, estudo e música e as tarefas aborremésticas...por vezes risos incontroláveis...um jantar  improvisado divertido...um fim de semana semelhante à vida.

At dawn 72

BEL ÉDIFICE ET LES PRESSENTIMENTS

J'écoute marcher dans mes jambes
La mer morte vagues par-dessus tête

Enfant la jetée-promenade sauvage
Homme l'illusion imité

Des yeux purs dans les bois
Cherchent en pleurant la tête habitable.


(René Char, Le Marteau sans maître)

Pág. 1/3

Links

ALTER

AMICI

ARGIA

BIBLIOTECAS

EDUCAÇÂO

ITEM SPECTO

VÁRIOS

Sapatos, Figas e Pedras

Arquivo

  1. 2018
  2. J
  3. F
  4. M
  5. A
  6. M
  7. J
  8. J
  9. A
  10. S
  11. O
  12. N
  13. D
  14. 2017
  15. J
  16. F
  17. M
  18. A
  19. M
  20. J
  21. J
  22. A
  23. S
  24. O
  25. N
  26. D
  27. 2016
  28. J
  29. F
  30. M
  31. A
  32. M
  33. J
  34. J
  35. A
  36. S
  37. O
  38. N
  39. D
  40. 2015
  41. J
  42. F
  43. M
  44. A
  45. M
  46. J
  47. J
  48. A
  49. S
  50. O
  51. N
  52. D
  53. 2014
  54. J
  55. F
  56. M
  57. A
  58. M
  59. J
  60. J
  61. A
  62. S
  63. O
  64. N
  65. D
  66. 2013
  67. J
  68. F
  69. M
  70. A
  71. M
  72. J
  73. J
  74. A
  75. S
  76. O
  77. N
  78. D
  79. 2012
  80. J
  81. F
  82. M
  83. A
  84. M
  85. J
  86. J
  87. A
  88. S
  89. O
  90. N
  91. D
  92. 2011
  93. J
  94. F
  95. M
  96. A
  97. M
  98. J
  99. J
  100. A
  101. S
  102. O
  103. N
  104. D
  105. 2010
  106. J
  107. F
  108. M
  109. A
  110. M
  111. J
  112. J
  113. A
  114. S
  115. O
  116. N
  117. D
  118. 2009
  119. J
  120. F
  121. M
  122. A
  123. M
  124. J
  125. J
  126. A
  127. S
  128. O
  129. N
  130. D
  131. 2008
  132. J
  133. F
  134. M
  135. A
  136. M
  137. J
  138. J
  139. A
  140. S
  141. O
  142. N
  143. D
  144. 2007
  145. J
  146. F
  147. M
  148. A
  149. M
  150. J
  151. J
  152. A
  153. S
  154. O
  155. N
  156. D
  157. 2006
  158. J
  159. F
  160. M
  161. A
  162. M
  163. J
  164. J
  165. A
  166. S
  167. O
  168. N
  169. D
  170. 2005
  171. J
  172. F
  173. M
  174. A
  175. M
  176. J
  177. J
  178. A
  179. S
  180. O
  181. N
  182. D
  183. 2004
  184. J
  185. F
  186. M
  187. A
  188. M
  189. J
  190. J
  191. A
  192. S
  193. O
  194. N
  195. D